Pensées en Vrac

est ce que je pourrais partager avec vous mes journées, mes joies, mes peines, mes inquiètude... Mes Pensées ?

Ma photo
Nom :
Lieu : Rabat, Morocco

Je suis révoleté, il y'a quelques mois g déclaré une révolution sur tout ce qui représentait Ma vie...g déclaré une révolution Là où on me considère tel un être sans inteligance tout le tps besoin d'un tuteur...où les gens avait tout les droit de me programmer ma vie... je vis dans un monde différent du votre, là où le seul droit que g est celui de survivre... les interdictions me suivent partout (à la maison, au boulot, avec mes amis... et même mes pensées)... G Dis Stop.. Mnt je commence une nouvelle phase de ma vie... je commence à apprendre à vivre..et même mes fautes d'orthographe ne pouront pas me stoper...

4/18/2005

Espérance...

Il était une fois il y’a très longtemps.. dans un océan lointain.. se trouvait un Archipel.. un vrai paradis sur terre.. car il était d’une très grande la beauté de la nature et grande richesse des mers qui l’entour.. enfin c t un très bel endroit…

Sur chaque petite île de l’archipel, existait un peuple, qui vivait des richesse offerte par la nature, chacun de ces peuples vivait paix, il avait c propres règles et mode de vie et c ainsi jusqu’au jour…

Sur l’une des petites îles (appelait Solidar), arriva un messager d’une île voisine, c t un homme amaigri, fatigué, dont les habit sont en lambeaux.. il demandait de l’aide.. avant de connaître son histoire.. les Solidriens l’ont accueilli, lui ont donné à manger, et l’on laisser se reposer.. et après lui ont demander ce qui lui est arrivé à lui et à son peuple :

Le messager commence alors a leur raconter son histoire :
« je suis d’une petite île qui se trouve au SUD, derrière c grande montagnes que vous voyez labas.. notre île été si belle et la terre été si fertile.. nous vivions là bas très heureux.. il y’a quelques années une terrible maladie a tué un très grand nombre de gens… nous avons perdu bcp d’hommes fort ceux qui connaissaient tout .. et puisqu’on nous vivons la bas que d’agriculture.. les terres sont devenu petit à petit arides et inexploitable.. et même ceux qui (les femmes, et quelques hommes ) sont resté en bonne santé. jamais nous n’avons penser à les faire participer et leur enseigner pour qu’ils puissent prendre le relais dans des cas pareil.. et lentement nous avons puisé tous nos ressources… et regarder mon état pour que vous puissiez avoir une idée de l’état de mon peuple.. »

« Mais pourquoi la grande île aux montagnes ne vous à pas aider ? pourtant elle est la plus proche et la plus riche ! »

« on a demandé de l’aide à tout le monde, certain d’entre eux on accepté, et nous on fournis de la nourriture et des vêtement.. mais nous avons besoin de plus .. nous avons besoin d’apprendre à construire des bateau pour bénéficier des ressources de la mer.. nous avons aussi besoin d’apprendre a mieux géré nos ressources et apprendre aux femmes à nous aider puisqu’elle peuvent faire ça.. nous voulons tous participer pour que notre île redevienne comme elle était avant et quelle le reste plus longtemps et durablement… »

Le grand sage des Solidariens s’approche du messager.. le regarde avec fierté et s’adresse au conseil des villageois :

« nous devons les aider.. toutes les îles vont se réunir et aider ce peuple.. car on vis tous sur le même archipel.. on est divisé en plusieurs îles certes.. mais nous restant tout de même liée et uni.. nous allons envoyer un message pour toutes les îles.. pour qu’elle nous envoi un homme.. celui qui a le plus de connaissance et d’expérience.. celui qui pourra enseigner aux autres les techniques utilisé par son peuple.. ces hommes seront l’équipage d’un bateau qui aura pour mission de soutenir tout les peuples des îles de cet archipel ..et celui qui aura plus de sagesse et de connaissance sera nommé Capitaine du bateau…

Un homme s’interrogea : « mais pourquoi nous allons faire tout ça… pourquoi en va déranger tout ce monde pour cette petite île.. il n’on qu’a partir ailleurs la ou il pourrons vivre mieux.. »
Le messager lui dit : « cette île et notre terre, notre famille, elle représente tout pour nous, nous voulons nous battre pour quelle devien plus belle et ça sera une grande ingratitude de notre part de la laisser… notre peuple n’est pas lâche.. et nous tenons à notre île.. nous y resterons jusqu’au dernier souffle… »

Un autre homme leurs dit : « OUI … il faut les aider.. car on risque aussi d’être dans la même situation.. vous savez très bien que si cette sécheresse dure encore longtemps.. nous n’aurons plus de quoi nous nourrir.. et on créant ce bateau nous pourrons bénéficier des expériences des autres îles qui elles aussi on passé par la et on su résoudre se genre de problème.. »

C ainsi qu’on créa le bateau d’aide et on le nomma Espérance (d’un Archipel meilleur)…

Les années passèrent et le bateau partait de mission en mission.. toutes réussi… Grâce à se bateau toutes les îles on su qu’elles n’étaient pas épargnées, et qu’a tout moment elle peuvent tout perdre.. ainsi les îles qui on passé par un tremblement de terre.. les autres par de violents incendies.. et d’autre par des maladies se sont entraidés et échanger les outils et manières avec les quelles elles ont pu dépasser ces crises…

Le temps passe et le bateau deviens une vrai légende, une fierté de tout l’archipel ..et surtout le capitaine.. un homme à tout faire.. avec le tps il est devenu plus fort et plus expérimenté .. et n’oubliant pas son équipage bien sure.. des hommes sur qui il pouvais compter.. des hommes brave .. courageux et qui crois en leur missions.. chacun été spécialisé pour une tache précise (l’un s’y connais en bateau.. un autre s’y connais en médecine.. l’autre en agriculture…) enfin une équipe qui se complète et s’entraide les uns les autres…

Mais plus le temps passe plus le capitaine deviens plus arrogant, hautain et dur … de retour de chaque mission il se ventait des œuvre qu’il a réalisé en omettant de citer l’effort fourni par son équipage.. ses hommes on souvent remarqué ça.. mais ils ne réagissaient pas .. car le plus important pour eux.. ce n’est pas de se venter ou bien qu’on les applaudissent lorsqu’ils revienent… mais plutôt le regard reconnaissant des gens à qui ils apportait de l’aide.. ce regard qui contenait autant de joie valais tout l’or du monde pour eux…Alors ils se disaient que peu importe le caractère du capitaine.. ni son manque de gratitude. Ni aussi la fatigue des longues journées de travail loin de leur famille .. tout ça s’efface devant un grand sourire d’un enfant aidé ou celui des centaines d’autre gens à travers l’archipel..

Et le temps passe.. et le Capitaine persiste dans son arrogance et dureté.. il à commencé à déclarer hot et fort que sans lui l’Espérance ne vaux rien.. et c comme sa qu’on a commencer à entendre des plainte sur le pont de ce bateau.. les membres de l’équipage n’en pouvais plus.. le capitaine exagère …

Un jour, avant de quitter le port pour une mission ou l’on devais apporter quelques vivres pour une île qui se trouve un peu loin à l’Ouest de l’archipel .. un orage éclatât.. il était très violent.. la mer était trop agitée.. le vent soufflait et la pluie battait …

Le capitaine donna l’ordre de prendre la mer.. mais il est fou.. se disait les membres de l’équipage.. on ne peut pas prendre la mer dans de tel conditions..

Alors l’un des hommes alla parler au capitainre.. sa répense été aussi terrible et violente que l’orage.. :
« vous êtes tous ici sous mes ordres.. et si moi je décide qu’il faut partir .. je ne veux entendre aucune discution… »

« mais cela pourrai attendre jusqu'à demain.. les villageois en de quoi tenir une bonne semaine.. et si on part aujourd’hui c du suicide.. »

Le capitaine s’entête.. il savais que l’homme avais raison.. mais pour rien au monde il n’acceptera qu’on lui disent ce qu’il doit faire… et ordonne de prendre la mer.. l’équipage malgrès l’indignation et la colère.. on décidé de suivre le capitaine.. car ils le respectent et ils forme tous une équipe..

Et le navire s’enfonça courageusement dans l’océan.. mais l’orage deviens de plus en plus violent…

Le capitaine.. hurlait les ordres.. il insultait ceux qui avait du mal a suivre (chose très dure dans de tel conditions) il répéta plusieurs fois : « Si g t seul je ferai le travail mieux que vous… »… il commença à leur dire qu’il qu’ils était une bonde de fainéant … qu’ils ne servaient à rien.. et qu’il fallait qu’ils soient reconnaissant rien que pour le fait qu’il les supporte…

Après un long moment le capitaine laissa le gouvernail .. et se tourna.. il a vu d’autres visages.. des visages d’hommes en colère.. révoltés contre cet espèce de chef dictateur .. c’en était trop.. l’un après l’autre quitta le pont et monta dans le canon de sauvetage et il commencèrent tous à ramer vers l’île la plus proche.. derrière eux ils entendirent le capitaine dire : bon débarras .. je saurais très bien vous remplacer bonde de fainéant …

Le canon disparaissaient dans les vagues (n’ayez aucune crainte.. ils été bon marin et aussi bon nageurs J )

Seul.. abandonné par son équipage.. le capitaine commença alors a paniquer.. le bateau chavire .. le capitaine se rendit compte que le naufrage et certain.. il a essayé de prendre les commande mais difficile de le faire seul.. impossible… la peur, la panique, l’échec, oui il a vu ces ombres défiler devant lui.. il se senti si seul.. au bord de l’abîme.. il commençait à perdre et espoir..

Soudain il entendit des voix.. Oui les hommes son revenu au bateau.. chacun à repris sa place.. le capitaine .. fou de joie alla remercier l’équipage.. mais le regard froid de ses dernier le rendit à sa place.. au gouvernail ..

Après un long et dure voyage.. le navire trouva la terre ferme.. et les gens du village en reçu leur aides et vivres..

Pourquoi l’équipage est il revenu ? sûrement pas pour le capitaine.. mais ils étaient des hommes braves.. et savaient que s’ils abandonnaient le capitaine c qu’ils abandonne l’Espérance … ce bateau qui aide tant de gens..
Ils croient en leur mission et ce n’est pas un chef trop prétentieux et arrogant qu’il les empêchera de sauver et aider les autre ni de jouir du bonheur de voir tout les habitant de l’archipel heureux..

Vous comme moi, savons que le capitaine à reçu une bonne leçon.. il a apprit qu’on ne peut rien faire sans une équipe.. et qu’un bon capitaine c très bien partager avec son équipe le meilleur comme le pire..

En plus de ça l’Espérance n’appartient pas au capitaine ni à son équipage.. mais elle appartient à tout l’archipel.. et personne n’a le droit de se l’approprier..

Et c ainsi que les choses se sont terminé.. l’Espérance à continuer longtemps sa mission.. très très longtemps.. mais un jour et lors d’une mission .. ce magnifique bateau n’a pas pu résister au cyclone .. un grand cyclone que les habitant de l’archipel ont appelé : AVID.. il ont créer un monument pour commémorer le courageux équipage de l’Espérence..
Et après plus personne n’a entendu parler de lui..
Car l’avidité, à rendu les gens aveugles.. et plus personne ne se soucie de ce qui arrivent au autre (les autres qui habite dans l’autre quartier, ou l’autre ville, l’autre pays ou l’autre continent)
Nous attendant tjs un autre bateau nommé Espérance..

(une partie de cette histoire et dédier à mon boss.. )

4 Comments:

Blogger rayhane najib said...

salam
mn dieu que c`est beau

4/18/2005 08:51:00 PM  
Blogger Myini_Attitud said...

merci pour tout le tps que vous avez passé a lire ma trés trés longue hisoire.. ça me touche vraiment :)

4/18/2005 09:01:00 PM  
Blogger rayhane najib said...

salam
c`est toujours un plaisir de te lire

4/20/2005 12:30:00 AM  
Anonymous josep marcet said...

Espérance suivra vive avec toi, avec moi, avec touts nous. Te lire c´est un grand plaisir. Pardon pour non conâitre votre langue meilleur, pour non savoir dire meilleur tout ça que une histoire aussi belle a frapé mon coeur. Notres fautes d´orthographie ne porront pas nous stoper. Les interdiccions sont partout, pour touts. Diferents, mais... je ne sais dire. On va etudier le français pour meilleur comprendre et dire.joe1984j3@hotmail.com barcelona

4/23/2005 05:12:00 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home